EXAMEN PARASITOLOGIQUE DES URINES

 

1. Définition

L'examen parasitologique des urines recherche (es parasites qui séjournent pendant une phase de leur cycle dans les urines. On citera essentiellement les oeufs de Schistosoma haematobium et le Trichomonas vaginalis.

2. Prélèvement

On utilise deux modalités selon le parasite recherché:

• Pour le Trichomonas vaginalis, on recueille les urines matinales du premier jet qui lavent l'urètre.

• Pour ta recherche des oeufs de Schistosoma haematobium, on recueille soit les urines de fin de miction après un effort (sautillement sur place ou montée d'escaliers) soit les urines de 24 heures.

5. Technique de l'examen parasitologique des urines

5.1 Recherche des oeufs de Schislosoma haematobium

5.1.1 Méthode par sédimentation

Le patient va donner ses urines dans un verre à pied le matin après un effort. On laisse sédimenter les urines pendant 30 minutes à l'abri de la lumière. On prélève 2 ml d'urine à partir du fond du verre à pied à l'aide d'une pipette pasteur et on les verse dans un verre de montre qu'on examine à la loupe stéréoscopique.

5.1.2 Méthode par centrifugation

On prélève 10 ml d'urine à partir du fond d'un verre à pied contenant les urines du patient émises le matin après un effort. On verse ces 10 ml dans un tube qu'on centrifuge pendant 2 minutes à 2000 tr/mn. On recueille le culot qu'on examine entre lame et lamelle au microscope à faible grossissement.

5.1.3 Méthode par filtration

Les urines sont prélevées dans un verre à pied. Après homogénéisation, on prélève 10 ml d'urine avec une seringue stérile sur laquelle est fixée un dispositif de filtration. En poussant le piston de la seringue/ les urines passent à travers le filtre. On ouvre le dispositif de filtration, on récupère le filtre qu'on dépose sur une lame porte objet pour être lu au microscope.

5.1.4 Le test d’éclosion

II permet de Juger de la vitalité des oeufs de Schistosoma haematobium. Les urines sont mélangées dans un récipient propre avec de l'eau de robinet déchlorée à 25°C (1 volume d'urine dans 10 volumes d'eau) et sont éclairées par une lampe qui apporte la chaleur et la lumière pour favoriser l'éclosion des oeufs de Schistosoma haematobium qui libèrent les miracidium très mobiles lesquels sont détectés aisément à la loupe.

5.1.5 Conservation des urines

Lorsque l'examen parasitologique des urines ne peut être réalisé immédiatement, les urines peuvent être conservées en leur ajoutant d'une solution conservatrice (5 ml pour 100 ml d'urine) qui se prépare de la manière suivante :

Formol      10 ml

Glycérine     10 ml

Eau distillée   80 ml

Cette méthode permet un examen des urines différé et de qualité.

5.2 Recherche du Trichomonas vaginalis

5.2.1 Méthode par centrifugation

On centrifuge à 2000 tr/mn pendant 5 minutes la totalité des urines du premier Jet. Puis/ on examine le culot de centrifugation entre lame et lamelle au microscope au grossissement (obj x40).

5.2.2 Méthode par coloration

On réalise un frottis à partir du culot de centrifugation qu'on colore ensuite par la technique de May Grunwatd-Giemsa. L'eau utilisée doit être tamponnée à pH=7,2. On examine le frottis coloré ou microscope au fort grossissement (obj x100).

6. Résultat et interprétation

L'examen parasitologique des urines montre la présence éventuelle de parasites (Schistosoma haematobium et Trichomonas voginalis), d'hématies (hématurie)/ des leucocytes plus ou moins altérés et des cristaux.